L'interview: Léa, partir en solo l'avantage des rencontres

4 Aug 2016

 

Salut Léa, tu es en Australie depuis quand ?
Je suis arrivée en Australie il y a 3 mois en Australie.

C’était quoi ton projet ?
À la base, mon projet, c'était de trouver du travail en ville en tant que serveuse et si possible trouver un sponsorship.

Parles-nous de ton arrivée à My Little France ?
Mon arrivée s'est très bien passée, j'ai été très bien accueillie chez Giselle et James. Petit studio douillet, on se sent très vite chez soi. Si bien que lorsqu'on part, on a du mal à s'en aller justement. Avec My Little France tout est plus simple : on a un point de chute parce que l'on sait où dormir, concernant les papiers administratifs Maïtena explique tout et s'occupe de tout, ce qui est rassurant pour toute personne ne s'étant pas très bien renseignée voire pas du tout sur les démarches administratives australiennes ; on passe de très bons moments en journée comme en soirée en bref, My Little France c'est un peu comme une seconde famille.

Tu as un conseil a donné à ceux qui partent ?
Oui, préparez son projet personnel et inutile de prendre des valises, il vaut mieux prendre un sac de voyage et de prendre le strict nécessaire sinon on se retrouve avec trop d'affaires inutiles sachant qu'en Australie, on ne peut manquer de vêtements.
Pour tous ceux qui souhaitent apprendre l'anglais, se retrouver avec des Français ce n'est pas forcément une bonne idée ou alors il faut vous forcer à parler en anglais. Efforcez-vous d'aller parler avec d'autres personnes étrangères, c'est le seul moyen de pratiquer la langue.

 


Alors est-ce que les choses se sont passées comme prévue ?
Mes projets ne se sont pas déroulés comme prévu : mon but, c'était de trouver un job en ville sauf que j'ai rencontré d'autres personnes : au final, je me suis retrouvé à faire un Road trip avec une copine durant 3 semaines sachant que je ne roulais pas encore sur l'or. Je ne regrette rien, mais mieux vaut avoir assez d'argent de côté pour faire un Road trip et se faire plaisir plutôt que de se serrer la ceinture et ne pas pouvoir profiter à fond de son voyage.
À savoir lorsque l'on arrive en Australie, on a beau tout planifier et peaufiner son projet, mais il suffit que l'on rencontre plusieurs personnes pour que son propre projet soir bouleversé. Et on se retrouve à changer ses plans.

 


Parles-nous de ton expérience en picking ?
Avant de se lancer dans le picking, ayez de quoi payer un loyer pour environ 2 à 4 semaines !!!. On n’est jamais sûr de trouver du travail de suite même en début de saison. Il faut se préparer psychologiquement à souffrir du mal de dos, à être très fatigué(e) et à avoir un rythme soutenu pour pouvoir remplir un maximum de bins. Je suis actuellement en train de faire du picking de mandarines. Inutile de faire du picking si on n’est pas sûr(e) de tenir le choc ou alors il faut rester 2 bonnes semaines pour la simple raison que c'est physique et on a tendance à se décourager très vite parce que le travail en ferme est difficile. Difficile mais pas insurmontable. La bonne nouvelle, c'est qu'avec le picking on peut se faire pas mal d'argent en peu de temps et il est possible de faire son second visa.

Ton impression de l’Australie ?
L'Australie, c'est presque utopique : si on oublie les grosses bestioles qui traînent tels que les serpents, les araignées et les crocodiles et les lézards, on s'adapte très vite à la vie australienne. Les gens sont sympathiques, sont souriants, les paysages sont magnifiques sans parler des plages ! Y a tellement de choses à faire et à voir que je suis certaine de revenir pour un second visa.

C’est quoi ton souvenir le plus marquant ?
Mon souvenir le plus marquant : voir le lever du soleil et les kangourous sur la plage à Cape Hillsborough.

Et la plus grosse galère ?
Bah fallait bien que ça arrive à quelqu'un : tomber en panne deux fois en Road trip, c'est juste exaspérant ! Petites frayeurs pas bien méchantes, mais c'est à ce moment-là qu'on se rend compte qu'avoir une assurance et avoir adhéré à la RACQ bah c'est important et ça sert à quelque chose !

Et ta prochaine étape, c’est quoi ?

La prochaine étape après avoir gagné pas mal d'argent, ce sera des vacances à Bali. Puis ensuite repartir dans le picking pour financer un voyage en Nouvelle-Zélande. Enfin bon, je dis ça, mais ça peut toujours changer en route:)

Et pour finir ton repas de prédilection en road trip, c’est quoi ?
Le menu favori en Road trip : les noodles. Malheureusement aucun backpackers ne peut y faire abstraction, c'est la nourriture sacrée lorsqu'on est en road trip.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Abonnez-vous

derniers articles

14 Jan 2020

Please reload

catégories

Please reload

MLF en Vidéos

#MLF Sur Instagram

Please reload

L'équipe My Little France

info@mylittlefrance.com.au

Keep in Touch

  • My Little France Australie en Photos
  • My Little France - Australie
  • My little France Australie en vidéo
  • Logo-Snapchat-blanc

Témoignages