Etre fille au Pair, une bonne idée?

28 Jan 2017

 


 

Tu as choisis de partir seule c'était un choix ou pas?

 

Quand j’ai commencé à vouloir partir en Australie, j’en ai parlé à une amie qui a immédiatement souhaité venir avec moi. Après quelques mois de réflexion elle s’est dit que finalement elle allait chercher un job en France donc j’ai pris la décision de partir quand même toute seule.

 

Je n’étais pas vraiment inquiète parce que je savais que j’allais rencontrer du monde car l’Australie est une terre d’accueil pour des milliers de backpackers chaque année.

 

Tu as commencé ton aventure comme fille au pair, parles nous de cette expérience- Les plus et les inconvénients.

 

J’ai choisi de faire au pair car c’était un job que l’on pouvait facilement trouver depuis la France. Après quelques entretiens Skype j’ai été acceptée par une famille à Melbourne. J’avoue que ça m’a rassuré de trouver un boulot avant d’arriver en Australie, car je savais où j’allais aller après ma semaine à MLF.

 

Avantages :

 

Mon objectif premier était d’améliorer mon anglais. Les premiers mois ont été un peu difficiles pour comprendre les parents mais maintenant je peux affirmer que j’ai réellement progressé en anglais.

 

J’ai pu découvrir le mode de vie australien. En étant toute la journée / soirée dans la famille, tu découvres une nouvelle culture (éducation des enfants, repas, fonctionnement de l’école, …).

 

Etre nourrie, logée, blanchie dans une ville où les loyers / courses sont assez chers.

 

 

 Inconvénients :

 

En Australie, tu peux facilement te faire beaucoup d’argent selon le job que tu fais. En revanche tu ne fais pas fille au pair pour devenir riche J

Tu es payé entre 200 et 300 dollars la semaine (selon les familles), mais l’avantage c’est que ce n’est que de l’argent de poche (très vite dépensé dans les grandes villes).

 

Tu ne rencontres pas beaucoup de monde de ton âge. Il faut provoquer les rencontres en allant boire des verres, s’inscrire sur des groupes facebook, etc … Il faut vaincre sa timidité et oser aller à la rencontre des jeunes que tu ne connais pas.

 

Tu ne peux pas voyager quand tu veux. C’est frustrant d’être en Australie et de ne pas pouvoir partir à l’aventure. Souvent les filles au pair ont leurs week–ends de libre mais c’est trop court pour aller visiter d’autres villes. J’ai eu de la chance d’avoir une semaine de repos pendant les vacances scolaires de juin et de septembre, ça m’a permis d’aller visiter Sydney et la Tasmanie. Finalement j’ai pris mon mal en patience parce que je savais qu’après ces quelques mois j’allais partir en road trip !s

 

Maintenant tu es sur les routes, c’est quoi le plan?

 

J’ai commencé à voyager en octobre 2016, avec une fille rencontrée à Melbourne. Nous avons acheté une voiture ensemble et c’est devenue ma meilleure amie de road trip. On a voyagé de Melbourne à Sydney, puis en novembre on est allée passer 3 semaines en Thailande. Nous sommes revenues en Australie et nous avons longé la côte de Sydney à Brisbane.

 

Ensuite on s’est trouvé un boulot de crêpières au Woodford festival (l’un des plus grands festivals australiens). On a beaucoup travaillé mais c’était une très bonne expérience. En ce moment nous sommes à St George et on fait du picking de raisins. Le job n’est pas difficile mais on travaille de 5h à 13h ! Et oui, obligées de se lever très tôt à cause de la chaleur. Dans l’après-midi il est impossible de rester dans les champs car les températures sont supérieures à 40°C !

 

 

La prochaine étape c’est la Nouvelle Zélande mais je n’ai rien planifié encore, les plans peuvent changer du jour au lendemain ici …

 

Pendant ce road trip, nous avons eu beaucoup de co-voitureurs. Certaines rencontres seront inoubliables J Pour être honnête, on est aussi tombé sur des travelmates pas très sympas … Mais bon, c’est ça l’aventure !

 

 

 

Avec quelques mois d’expérience maintenant tu ferais quoi différemment?

 

Je ne regrette pas du tout d’avoir fait fille au pair mais avec le recul je pense que je me serais engagée moins de 6 mois et j’aurai fait mes 3 mois de ferme pour avoir la possibilité de demander mon 2nde year visa.

 

De plus, j’ai découvert le couch surfing en Australie (le principe c’est d’aller dormir gratuitement chez l’habitant). Grâce à ça, j’ai rencontré des personnes super sympas, accueillantes, marrantes, … Si je devais refaire ce voyage, je ferais plus souvent appel à des couch surfers.

 

Il faut également prendre en compte les saisons, c’est très important ici. Si j’avais su qu’en début d’année il ferait très chaud dans le Queensland, j’aurai choisi un autre itinéraire.

 

 

Parles nous des australiens?

 

Ohlala !! Ils sont hyper sympas ! Je n’ai fait que des supers rencontres. Des gens serviables, prêts à t’aider et te renseigner, qui s’intéressent à toi et ton voyage, … J’ai vraiment été étonnée par leur gentillesse car en France on n’est pas habituée à ça. Avant de partir, j’ai entendu dire que les Australiens n’aimaient pas les français, mais c’est totalement faux.

 

Le plus bel endroit visité ?

 

Stradbroke island est une île vers Brisbane où les plages sont magnifiques, et où tu peux voir des dauphins et des tortues sauvages. J’ai même vu des raies manta, c’était incroyable !

 

Sydney, c’est ma ville préférée, il y a des quartiers très sympas, des plages magnifiques et une ambiance que j’adore.

 

Mais l’expérience la plus inoubliable c’est mon séjour dans les Whitsundays. J’ai répondu à une annonce sur Gumtree : un homme cherchait de la compagnie pour voyager quelques jours dans les Whitsundays, sur son voilier. Même si j’ai été méfiante au début, j’ai contacté Gary et il m’a semblé très honnête. Je suis donc partie avec 3 potes, et on a passé la meilleure semaine de notre vie !! Gary nous a emmenés dans des endroits magiques, où on était seuls au monde. On est même allé jusqu’à la barrière de corail où on a pu plonger des heures, sans personne autour !

 

 

Sac à dos ou valise?

 

J’étais persuadée que la valise était la meilleure option, mais j’ai vite réalisé qu’en road trip il est impossible de voyager avec ; donc sans hésiter SAC A DOS !! Et un conseil : il ne faut partir qu’avec une dizaine de kilos, pas plus, parce que tu es tenté d’acheter beaucoup de choses ici.

 

L'objet essentiel pour un trip en OZ?

 

Une multiprise avec adaptateur, un GPS, et des tongs pour prendre ta douche dans les auberges ou les douches publiques !

 

 

Ton feedback sur My Little France?

 

J’ai été très heureuse de passer une semaine à My Little France. Mama et Jacquo sont super sympas et accueillants. Réserver là-bas, c’est arriver en Australie sans prise de tête avec les papiers administratifs. Mama est là pour s’occuper de tout et elle t’explique tout en détail. En plus, si pendant ton séjour en Australie tu as la moindre question, tu peux contacter Mama, elle se fera toujours un plaisir de t’aider.

 

Ça permet également de rencontrer du monde dès ton arrivée. Et puis comme My Little France c’est comme une famille, dès que tu es de retour à Brisbane, tu sais que tu peux aller faire un coucou à Mama, aller boire l’apéro et rencontrer les nouveaux J

 

 

La prochaine étape c’est quoi?

 

J’aimerais retourner quelques semaines à Sydney car j’ai vraiment eu un coup de cœur pour cette ville.

 

Et puis, quitte à être à l’autre bout du monde, je veux en profiter pour aller visiter la Nouvelle Zélande.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Abonnez-vous

derniers articles

14 Jan 2020

Please reload

catégories

Please reload

MLF en Vidéos

#MLF Sur Instagram

Please reload

L'équipe My Little France

info@mylittlefrance.com.au

Keep in Touch

  • My Little France Australie en Photos
  • My Little France - Australie
  • My little France Australie en vidéo
  • Logo-Snapchat-blanc

Témoignages